Enherbement

L'objectif premier de l'enherbement est la lutte contre l'érosion via la couverture du sol. Il est mis en place pour stabiliser et préparer le sol en attendant la plantation d'espèces arborées dans les secteurs au sol très sensible à l’érosion (faible cohésion géotechnique).
La SMSE se sert de cette technique pour agir rapidement sur l’érosion des zones sensibles où l’implantation directe d’arbres est difficile et sans garantie de résultat. Grâce à la rapidité d’installation du couvert herbacé (par rapport aux arbres) et à sa couverture quasi-totale des surfaces enherbées, l’érosion peut rapidement être endiguée et ainsi augmenter grandement l’efficacité de la revégétalisation arbustive qui suit l’enherbement d’une parcelle.
En effet, un couvert herbacé combinant légumineuses et graminées va permettre de faciliter et de favoriser l’implantation d’espèces arbustives par la suite. Les légumineuses grâce à leur symbiose avec une bactérie du sol vont permettre de restaurer en partie la fertilité du sol en l'enrichissant en azote, élément indispensable à la croissance végétative des plantes. Le système racinaire fasciculé des graminées, va quant à lui permettre de structurer et de protéger le sol. Leur présence va limiter l'érosion, le lessivage des nutriments présents dans le sol et enfin augmenter la porosité du sol et ainsi permettre le développement des micro-organismes responsables de la fertilité.

Préparation du sol

En fonction de la morphologie de la zone, les techniques de remise en forme du terrain sont utilisées en amont des travaux d’enherbement pour garantir la stabilité et la sécurité du terrain. Une fois assurés que la zone ne nécessite plus l’intervention d’engins de chantier lourds, un dernier passage de pelle est réalisé pour aérer le sol à l’aide du godet sur une profondeur d'environ 50cm. Cette aération permettra une meilleure croissance racinaire et installation du couvert herbacé.

Aération du sol avant enherbement (2017)

Semis

L’enherbement est réalisé  pendant la saison des pluies. La SMSE se base sur son retour d’expérience depuis maintenant plusieurs années pour réaliser son mélange de graminées et de légumineuses. Ainsi elle utilise principalement l'association suivante :

                               - 1/3 de graminées (Brachiaria Decumbens)

                               - 2/3 de légumineuses (Stylosanthes Campo Grande)

Le semis était jusqu'en 2018 réalisé à l’aide d’un épandeur manuel, avec l'augmentation des surfaces à traiter, la SMSE a investit dans un épandeur rotatif porté par le tracteur agricole.

La densité de semis reste de 10 kg/ha, mais le processus de semis s'en voit considérablement accéléré.

 

Les parcelles étaient à l'origine fertilisées par épandage manuel à l’aide d’un engrais N17 P17 K17 avec une dose de 400 kg/ha.

Avec l'avancée de l'ensemble du projet et l'apparition de nouveau objectifs visant à réduire l'utilisation d'intrants chimiques et importés, l'engrais chimique N17 P17 K17 a progressivement été remplacé par de la fiente de poule issue des coopératives agricoles du territoire guyanais. La fiente est appliqué avec une dose de 1t/ha.

 

De plus l'acquisition de l'épandeur rotatif pour le semis d'herbacée est également utilisé pour la fertilisation des parcelles en permettant d'épandre la fiente de poule rapidement sur les parcelles.

La fertilisation va assurer un meilleur départ et une meilleure couverture du couvert végétal le plus rapidement possible, ce qui va endiguer rapidement l'érosion sur les surfaces enherbées, stabilisant ainsi les terrains pour permettre à la phase de reforestation de démarrer dans des conditions optimales.

 

 

De façon à favoriser le contact entre les graines et le sol, et ainsi augmenter le taux de germination et de survie des graines, une petit herse est passée sur la parcelle pour enfouir les graines et l'engrais sous environ 1-2 cm de sol.

Durant la manipulation, les passages sont limités au minimum pour éviter un tassement trop important de la parcelle.

 

Semis manuel graines herbacées

Ependage d'engrais à la main

DSCN5159

Enfouissement des graines d'herbacées

Etat des lieux

Au jour d'aujourd'hui, la SMSE a enherbé une surface de plus de 20 ha sur le site de Saint-Elie. Ces premiers essais et résultats permettent d'améliorer et d'optimiser les techniques utilisées. Notamment en déterminant les associations d'espèces herbacées les plus efficaces en fonction du type de sol, ainsi que les techniques de préparation du sol les plus propices à l'enherbement.

Pour en savoir plus sur cette technique et sa mise en place

Lien vers :FT_Enherbement V1.0

Lien vers :FT_Protocole_enherbement V1.0