L’or en Guyane

L’or en Guyane


Il existe actuellement 20 000 km² de géologie prospective à parcourir dans le nord et le centre de la Guyane pour y découvrir des gisements aurifères. De nouveaux outils (géophysique haute résolution) et de nouveaux concepts développés dans les pays voisins permettront, dans les années qui viennent, de développer des mines de classe mondiale dans le département.

 

Tous métaux et substances confondus, la superficie des formations géologiques favorables à la découverte de nouveaux gisements (le « potentiel minier ») couvre 62 800 km², soit 75 % de la superficie de la Guyane.

 

Les campagnes de prospection réalisées par le passé par le BRGM (Bureau de Recherches Géologiques et Minières) dans le cadre de l’Inventaire Minier ont été sélectives, basées sur les idées du moment, avec des moyens limités. De ce fait, les bases de données du BRGM et les concepts datant de plus de vingt ans ne peuvent servir à eux seuls de référence générale pour les futurs sujets de recherche.

Toutefois la compilation des sites miniers et d’orpaillage, des indices minéralisés et des signatures géochimiques documentées permet de cerner au moins les secteurs offrant un potentiel d’exploration certain. Ces secteurs définissent les cartes du potentiel minier ci-joint. Proposées par la FEDOMG, ces cartes sont basées sur des informations géologiques cumulatives provenant de multiples sources d’information et d’expertise.

 

Pour plus d'information, cliquez sur les liens ci dessous :

 

Symposium 2011