Enherbement

L'objectif premier de l'enherbement est la lutte contre l'érosion via la couverture du sol. Il est mis en place dans les secteurs encore susceptibles d'être exploités ou pour stabiliser et préparer le sol en attendant la plantation d'espèces arborées.

En effet, un couvert herbacé de légumineuses et de graminées va permettre de faciliter et de favoriser l’implantation d’espèces arbustives par la suite. Les légumineuses grâce à leur symbiose avec une bactérie du sol vont permettre de restaurer en partie la fertilité du sol en l'enrichissant en azote, l'élément indispensable à la croissance végétative des plantes. Le système racinaire fasciculé des graminées, va quant à lui permettre de structurer et de protéger le sol. Leur présence va limiter l'érosion, le lessivage des nutriments présents dans le sol et enfin augmenter la porosité du sol et ainsi permettre le développement des micro-organismes responsables de la fertilité.

Préparation du sol

Suivant la pente initiale de la zone, les techniques de mise en forme du terrain sont utilisées. Cela consiste en la réalisation de banquettes successives ou le talutage en pente douce. Enfin la création de fossés autour de la parcelle va permettre le drainage des eaux de pluies et leur redirection vers la forêt ou un bassin. Le sol est ensuite aéré à l’aide du godet de la pelle sur une profondeur d'environ 50cm. Cette aération permettra une meilleure croissance racinaire.

Aération du sol avant enherbement (2017)

Semis

L’enherbement est réalisé par parcelles de 625 m², soit 25m x 25m. En effet, cette surface correspond à un sac de 25 kg d'engrais 17x17x17 (NPK). Le semis est réalisé pendant la saison des pluies. La SMSE se base sur son retour d’expérience pour réaliser son mélange de graminées et de légumineuses. Ainsi elle utilise principalement l'association suivante :

                               - 1/3 de graminées (Brachiaria Decumbens)

                               - 2/3 de légumineuses (Stylosanthes Campo Grande)

Le semis est réalisé à l’aide d’un épandeur manuel avec une densité de semis de 10 kg/ha (soit 625 g/parcelle).

 

Les parcelles sont ensuite fertilisées par épandage manuel à l’aide d’un engrais N 17 P 17 K 17.

La dose appliquée est de 400 kg/ha (soit un sac de 25 kg/parcelle).

La fertilisation va assurer un meilleur départ et une meilleure couverture du couvert végétal le plus rapidement possible, ce qui va limiter les éventuels effets d'érosion sur la parcelle durant la phase de développement du couvert.

 

 

De façon à favoriser le contact entre les graines et le sol, et ainsi augmenter le taux de germination et de survie des graines, une petit herse est passée sur la parcelle pour enfouir les graines et l'engrais sous environ 1-2 cm de sol.

Durant la manipulation, les passages sont limités au minimum pour éviter un tassement trop important de la parcelle.

 

Semis manuel graines herbacées

Ependage d'engrais à la main

Enfouissement des graines d'herbacées

Etat des lieux

Au jour d'aujourd'hui, la SMSE a enherbé une surface de plus de 20 ha sur le site de Saint-Elie. Ces premiers essais et résultats permettent d'améliorer et d'optimiser les techniques utilisées. Notamment en déterminant les associations d'espèces herbacées les plus efficaces en fonction du type de sol, ainsi que les techniques de préparation du sol les plus propices à l'enherbement.

Pour en savoir plus sur cette technique et sa mise en place

Lien vers :FT_Enherbement V1.0

Lien vers :FT_Protocole_enherbement V1.0